Warning: Use of undefined constant phpStructure - assumed 'phpStructure' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/6/d634417474/htdocs/clickandbuilds/MargueriteGens/wp-content/themes/Blog1418v2/index.php on line 7

Dimanche 26 juillet 1914

La fête bat son plein : foule, fanfares, pavoisements.
Les relations diplomatiques sont rompues entre l’Autriche et la Serbie.  voyage ; aussi.

Inauguration du monument au colonel Germain. Dans le square fleuri, où s’élève une tribune réservée aux autorités, le public, les sociétés se groupent, se pressent autour du monument. Marseillaise. Le voile tombe. Je revois, figé en bronze, l’explorateur africain que j’ai connu si vivant. C’est bien sa physionomie intelligente et résolue. On espérait que  viendrait, qu’il prendrait la parole. Mais systématiquement il est chambré.

le remplace. Tête et mâchoires carrées, cheveux en brosse, grosses moustaches, épais sourcils, regard dur, il n’a pas l’air sentimental. Pourtant, ému par le souvenir du bon camarade disparu, troublé aussi par ce nombreux auditoire, il tremble un peu. Sûrement, il aimerait mieux commander une charge que prononcer un discours.

Autres allocutions. Le secrétaire d’État, soucieux, a l’air de quelqu’un dont l’esprit a devancé le corps autre part. « L’heure est grave », dit Mangin en passant près de moi. Le Lorrain, devenu soldat d’Afrique, unit dans une même angoisse sa et sa grande patrie menacée.

Autour du square, baraques, jeux, orgues de barbarie. Qu’une fête foraine se mêle à la solennité d’aujourd’hui, cela me choque comme un manque de respect envers le héros disparu, et la mélancolie de mes souvenirs s’en accroît. Déjà entré dans le passé, ce soldat énergique que j’aurais si naturellement pris, au besoin pour défenseur ! Sa main robuste modérait sa pression pour ne pas meurtrir la mienne et cette menotte frêle dépose des fleurs sur sa tombe et sur le socle de sa statue !

L’inauguration du monument au colonel Germain

 

Carte postale. Archives municipales de Brive, 37 Fi 437.

Carte postale. Archives municipales de Brive, 37 Fi 437.

Dimanche 26 juillet, Brive est effectivement en fête : dans le cadre du XXXIIe Congrès national des sociétés françaises de géographie (19-26 juillet 1914) – sous la présidence du comte  –, c’est l’inauguration du monument à la mémoire du colonel Germain.
Joseph Marcel Germain est né en 1865 à Maurs (Cantal) et passe une partie de son enfance à Brive. Après avoir réussi le concours de Polytechnique, il choisit l’artillerie de marine.
Dans le cadre de la conquête coloniale de l’Afrique et aux côtés de Marchand, dont il est le second, Germain participe à la mission Congo-Nil entre 1896 et 1899. Même si la mission Marchand – c’est l’autre nom qui lui a été donné – se solde par un échec face aux Britanniques, suite à l’évacuation du poste de Fachoda, au Soudan, elle a marqué les esprits. Le retour à Brive du capitaine Germain en 1899 est l’occasion de grandes manifestations populaires. En savoir plus
Promu entre temps au grade de colonel, il meurt en 1906 à Paris alors qu’il est chef de la section technique des troupes coloniales au ministère de la Guerre.Texte rédigé par les élèves de seconde du lycée Cabanis lors d’ateliers aux archives municipales de Brive en 2014.

Raymond Poincaré (1860-1934)

Carte postale. Archives municipales de Brive, 37 Fi 1939.

Carte postale. Archives municipales de Brive, 37 Fi 1939.

Né à Bar-le-Duc (Meuse), Poincaré est le président de la République française durant la Première Guerre mondiale. Il est l’artisan de l’Union sacrée, expression invitant les Français à faire taire leur rancœur et à s’unir.

En savoir plus

Guillaume II de Hohenzollern (1859-1941)

Carte postale. Archives municipales de Brive, 37 Fi 841.

Carte postale. Archives municipales de Brive, 37 Fi 841.

Né à Berlin, Guillaume II est le dernier empereur (Kaiser) allemand et le dernier roi de Prusse.

Texte rédigé par les élèves de seconde du lycée Cabanis lors d’ateliers aux archives municipales de Brive en 2014.

Jean-Baptiste Marchand (1863-1934)

Photographie. Archives municipales de Brive, 1 S 50/490.

Photographie. Archives municipales de Brive, 1 S 50/490.

Militaire et explorateur français, il est célèbre pour avoir commandé la mission Congo-Nil (1896-1899). Il quitte l’armée en 1904. Il reprend du service lors du déclenchement des hostilités. Il commande la 2e brigade coloniale puis la 10e division coloniale. Il est blessé grièvement deux fois à la tête de ses troupes. Il meurt le 13 janvier 1934.

Charles Mangin (1866-1925)

Ce Lorrain participe à la mission Congo-Nil sous les ordres de Jean-Baptiste Marchand. En 1910, il publie un ouvrage, La Force noire, qui préconise l'utilisation des troupes africaines dans le cadre d'un futur conflit européen. Colonel au début de la Première Guerre mondiale, il est promu général et s’illustre lors de la bataille de Verdun en 1916.

Général Mangin, 1915 (Agence Rol). Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Estampes et Photographies, Rol, 44963.

Général Mangin, 1915 (Agence Rol).
Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Estampes et Photographies, Rol, 44963.

Texte rédigé par les élèves de seconde du lycée Cabanis lors d’ateliers aux archives municipales de Brive en 2014.

Petite patrie asservie

Carte postale. Archives municipales de Brive, 37 Fi 844.

Carte postale. Archives municipales de Brive, 37 Fi 844.

Évocation de l’Alsace-Lorraine cédée par la France à l’Allemagne en 1871.

Robert de Lasteyrie (1849-1921)

Robert Charles de Lasteyrie du Saillant est un historien, archiviste et homme politique. Nommé d’abord aux Archives nationales, il devient professeur à l’Ecole des chartes (1880). Il est élu député progressiste de Brive (1893-1898). Membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, il est également président d’honneur de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze.

En savoir plus