Warning: Use of undefined constant phpStructure - assumed 'phpStructure' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/6/d634417474/htdocs/clickandbuilds/MargueriteGens/wp-content/themes/Blog1418v2/index.php on line 7

Samedi 31 mai 1919

Conférence de M. Bertillon au profit du foyer du soldat. Bénéfice net : 30 F. Soirée théâtrale au profit des familles nombreuses. Bénéfice net : 80 F.

 

Le père Bourdon touche 600 F par mois (250 d’allocations, 250 à un cinéma), reçoit de toutes mains et laisse sa nichée nu pieds, presque nue et la nourrit à peine afin de faire lui-même bombance.

Un employé du chemin de fer sachant juste signer reçoit 500 F par mois, plus qu’un professeur de lycée (300).

Le parti ouvrier commence à tyranniser la société et veut rétablir les privilèges à son profit. Pas d’impôt sur ses gros salaires. Il y en a bien sur les petits revenus. À Paris, une balayeuse gagne 14 F, un balayeur 18 F par jour, un instituteur de la campagne prétend toucher 25 F par jour. Salaires d’Amérique. Mais l’Amérique est riche et nous sommes très pauvres.

Puis tout se commande : l’Américain paye en proportion de son gain.